Université de Fribourg | Universität Freiburg

AUTO-ÉVALUATION DES FILIÈRES D'ÉTUDES

Comment développer des filières d'études sensibles au genre ?
Le processus de Bologne a non seulement mené à la réorganisation des filières de formation supérieures dès les années 2000, il a également favorisé le développement de nouvelles filières de formation. Dans ce contexte, les formations supérieures ont été axées sur les compétences à acquérir par les étudiant-e-s. Le processus de Bologne répond aussi à la nécessité de dispenser des formations à un public estudiantin de plus en plus divers de par son origine sociale et culturelle. Enfin, il implique de constamment évaluer et développer les offres de formation.

Comment assurer que ces offres de formation s'adressent autant aux femmes qu'aux hommes ? Et comment intégrer la perspective de genre dans ce processus de développement ?

La sensibilité au genre par rapport au développement de filières d'études comprend essentiellement deux aspects :

  • Contribuer à réduire les inégalités entre femmes et hommes : même si, dans l'ensemble, les femmes sont aujourd'hui majoritaires dans les formations supérieures, de sérieux déséquilibres entre hommes et femmes persistent notamment quant aux choix d'un domaine d'études (cf. ségrégation horizontale). De même, les perspectives de développement professionnel et de carrière continuent à être nettement plus favorables aux hommes qu'aux femmes (cf. ségrégation verticale). À travers le profil retenu pour leur offre de formation ainsi que par l'aménagement des conditions d'études, les filières de formation sont en mesure de contribuer à réduire ces inégalités.
  • Intégrer les savoirs et les savoir-faire touchant au genre : dans le cadre des Études genre, des questionnements et des connaissances ont été développées au cours des 30 dernières années touchant à pratiquement tous les domaines d'études. Dans une perspective d'ouverture des cultures disciplinaires et de sensibilisation des étudiant-e-s aux questions de genre, ces aspects devraient être intégrés dans les filières d'études correspondantes. L'acquisition de compétences genre par les étudiant-e-s comprend des compétences disciplinaires autant que sociales et réflexives, ainsi que la capacité de faire intervenir les savoirs et savoir-faire touchant au genre dans leur futur contexte professionnel.

 

En portant sur le développement des filières d'études, le second volet de cet outil d'auto-évaluation se propose de vous sensibiliser à ces aspects. Une série de huit dimensions vous est proposée parmi lesquelles vous pourrez choisir celles que vous souhaiter évaluer. Vous trouverez, au cours de l'auto-évaluation, des ressources pour vous soutenir dans la mise en œuvre de filières d'études sensibles au genre.

» Procéder à l'auto-évaluation de votre filière d'études

Conception et réalisation :
Projet Equal+ & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse