Stocker les informations sélectionnées Rechercher de l'information

Finalités

Cette activité permet de stocker un document (ou les coordonnées d’accès vers ce document), de vérifier les références bibliographiques du document et d’ajouter ses notes personnelles sur cette nouvelle ressource.

Etapes

L’étape précédente (“Accéder à un document retenu“) vous a permis de récolter les références de votre document retenu dans votre gestionnaire bibliographique. De même, le plus souvent, elle vous a permis aussi de garder une copie du document, s’il en existe une version numérique accessible, ou le lieu où vous pourrez y avoir accès plus tard (par exemple, une bibliothèque).

Il s’agit maintenant d’effectuer trois étapes finales :

  1. vérifier que les informations récoltées sont correctes et complètes ;
  2. ajouter ses notes personnelles sur cette nouvelle ressource de votre documentation ;
  3. stocker ces informations et le document associé (s’il est numérique) dans un espace auquel vous aurez facilement accès plus tard.

Si vous avez récolté les informations bibliographiques du document retenu dans une base de données professionnelles, ces données sont normalement correctes et complètes. Mais dans d’autres sources que vous pourrez avoir utilisées, ce n’est pas forcément le cas. Vérifiez donc systématiquement que vous avez bien rassemblé les informations suivantes : nom et prénom des auteurs, année de publication, titre, lieu d’édition et éditeur, nombre de pages, titre de la revue ou de l’ouvrage collectif, etc. Cela peut être fastidieux mais c’est beaucoup plus facile de le faire à ce moment là. Sauvegardez aussi la requête ayant permis d’aboutir à une ressource (Henkel, 2012).

De même, il y a toutes les informations que vous associez personnellement à ce document. Rassemblez ainsi les informations qui vous permettent de vous rappeler ce que vous avez retenu dans cette ressource pour un thème et pourquoi :

  • Il peut s’agir de mots-clés, de l’indication de pages développant une idée intéressante, des citations que vous avez déjà utilisées ou pensez utiliser, les autres ressources liées avec celle-ci, etc.
  • Lorsqu’il s’agit d’un passage d’un texte ou d’une citation, vous pouvez aussi les copier dans l’outil de stockage.
    • Par exemple, Zotero permet d’associer des notes personnelles à chaque entrée bibliographique ; il suffit d’en créer autant que nécessaires.
  • Vous pouvez également créer un document « reader’s digest » sur la thématique, récoltant toutes les citations que vous retenez dans cette recherche d’information.

Finalement il s’agit de stocker toutes ces informations afin qu’elles soient accessibles facilement plus tard. Les outils de gestion bibliographique sont faits pour cela. Ils permettent aussi de sauvegarder l’accès direct au document retenu lorsque celui-ci est un site web. Pour d’autres formats de documents :

  • Pour les ressources au format Word, PDF, etc., vous pouvez utiliser le disque dur de votre ordinateur. Vous pouvez aussi créer un espace en ligne dans le service SWITCHdrive (voir lien plus haut) qui vous permettra de récupérer vos documents où que vous soyez (si vous avez une connexion Internet au moment de la synchronisation) et quel que soit l’appareil que vous utilisez (ordinateur portable, smartphone, etc.). De plus, le service de repository SWITCHdrive est fait pour les universités suisses et applique les lois suisses en matière de propriété intellectuelle. Vous pouvez encore copier vos fichiers sur une clé USB ou un disque dur externe.
    • Avant tout usage des outils de stockage et de partage de fichiers (repository), voir les conseils de l'activité Définir les espaces de stockage. On parle ici en particulier de Dropbox, Google Drive, Icloud et Onedrive (ex. Skydrive).
  • S’il s’agit d’une version papier, tentez d’en trouver la version électronique sur le net et suivez les conseils du point précédent. Dans le cas contraire, vous pouvez scanner les pages qui vous intéressent, ou acquérir le document physiquement.