Se concentrer et se focaliser sur une de ses tâches de travail Gérer son temps et ses tâches

Finalités

Si vous avez passé les précédentes étapes, un grand bravo! Vous êtes sur la bonne voie. Néanmoins, après la planification, il reste encore à se mettre au travail, sans quoi tout le travail préalable sera vain.

“Zut! Je voulais juste encore chercher cette information sur le Net avant de me mettre à mon travail” ; “Ah,  je veux juste encore voir la fin de cette émission, en plus je la regarde jamais” ; “Mon Dieu, c’est tellement sale ici, que je vais vite faire mon ménage avant de m’y mettre” ; “tiens Maya m’a écrit sur whatsapp, je vais vite lui répondre”…

Quand il s’agit de trouver des prétextes pour ne pas travailler, nous faisons tous preuve d’imagination. Plutôt que de perdre du temps à se trouver des excuses, mieux vaut investir cette énergie dans le travail à effectuer. Une fois celui-ci réalisé, vous éprouverez, en plus d’un sentiment de “délivrance”, un sentiment de fierté et une bonne estime de vous-même. A l’inverse, sombrer dans la procrastination ne vous aidera pas à avancer. En effet, elle vous mettra en retard et vous serez obligé.e de faire l’impasse sur la qualité des travaux. Voici comment faire pour diminuer, voire éradiquer les problèmes que vous pourriez rencontrer.

Etapes

Faire face aux urgences

Avant de vous coucher, regardez votre agenda (Google Calendar, Outlook, agenda papier, etc.) et votre liste de tâches (rememberthemilk, Word, Evernote, etc.) et passez en revue les différentes tâches que vous aurez à faire le lendemain. Ainsi, vous pourrez, dès le réveil, vous mettre en condition pour effectuer vos travaux. Pour ce faire, vous aurez, au préalable, mis par écrit les tâches les plus urgentes à faire (cf. tableau dans la fiche “définir ses priorités et ses impératifs”).

Le jour J, mettez-vous au travail sans vous cherchez d’excuses. Laissez les autres tâches pour plus tard et concentrez-vous sur votre travail prioritaire. Pour un examen, étudiez dans une même proportion chaque matière. Il vous sera plus bénéfique d’avoir vu 80% de chaque matière, que 100% de quelques-unes et 0% d’autres.

Faire avec? sans? ou contre? Ai-je des sources de distraction? 

Facebook, Whatsapp, Twitter, des notifications de jeux reçus sur votre portable, etc. Demandez-vous quelles sont vos sources de distraction? Quels sont les éléments perturbateurs qui vous empêchent de vous plonger dans votre travail ?

Dois-je m’en protéger à 100% ou seulement à 50% (autres projets en cours)? Puis-je m’en protéger à 100% ?

Combien d’entre nous gardons ces sources de distraction (Facebook, Whatsapp, etc.) à portée de mains au cas où il se passerait quelque chose de très important, voire de vital dans le monde? Y aurait-il mort d’hommes si par hasard, les réponses aux messages reçus sur Facebook ou encore Whatsapp attendaient la prochaine pause pour être envoyées? Vous devez envisager de mettre cette source de distraction de côté et de vous y consacrer seulement au moment d’une pause. Par conséquent, si vous travaillez sur l’ordinateur, voire Internet, essayer de ne pas ouvrir les réseaux sociaux, de même mettez hors de vue votre portable, pour ne vous concentrer que sur l’essentiel.

Comment gérer mon stress?

Imaginez-vous:

“Devant votre ordinateur. Vous découvrez que vous avez deux travaux importants à rendre pour demain et un troisième pour dans deux jours. En plus de cela, vous devez absolument rendre les livres à la bibliothèque à 14h avant de devoir faire les courses et vous rendre chez votre ami.e à 19h avec qui vous allez passer la soirée.”

Si vous avez appliqué les étapes des fiches précédentes, cette situation ne devrait pas se produire. Toutefois, si pour diverses raisons cela arrivait, comment gérer votre stress ?

  • Attention au lieu! Selon vos habitudes de travail, rendez-vous dans l’endroit où vous vous sentirez le plus apte à travailler. Enlevez également tous les distracteurs visuels et, au contraire, installez-vous un “concentrateur” visuel qui vous aidera à vous concentrer (photos, gens qui passent, etc.)
  • Faites de même avec le bruit, la musique. Celui-ci est-il davantage un distracteur ou au contraire un concentrateur sonore ? Cela peut dépendre du type de musique our de bruit.
  • Il pourrait y avoir d’autres distracteurs ou concentrateurs non mentionnés ici (des échanges, etc.). Selon vos besoins, créez-vous l’environnement personnel de travail le plus approprié pour vous!
  • Travaillez sur une seule tâche à la fois! A quoi bon paniquer, vous risquez de perdre pied et de ne rien produire ou rien de bon. Respirez un bon coup et penchez-vous sur le premier travail.
  • Pensez à une seule chose (pas à Facebook). En vous concentrant sur votre affaire, vous serez plus efficace et productif. Exit les sources de distraction, vous n’avez pas le temps pour ça en ce moment.
  • Une fois la première tâche terminée, mettez-vous à la seconde tâche. Utilisez un réveil pour vous avertir de l’heure de votre départ pour la bibliothèque.

Astuce: utilisez Toggl pour prendre note du temps passé à faire chaque tâche. Grâce à cet outil et à votre rigueur, vous pourrez voir combien de temps vous aurez passé sur Facebook, Whats’app, Twitter, à discuter, devant la télévision ou au travail que vous vous étiez fixé.