Cette activité vous présente des conseils pour vous aider à soigner votre expression orale.

Plus que des étapes, ce sont des conseils qui vous permettront de réussir cette activité. Néanmoins, pour pouvoir mettre ces conseils en application durant votre présentation orale, une étape d’entraînement s’impose avant ce moment. Reportez vous à l’activité “S’entraîner à faire une présentation orale” et pensez notamment à enregistrer vos essais.

    1. Votre respiration durant la présentation, le rythme de votre parole, les silences à y placer, etc. sont des facteurs importants pour soigner votre expression.
      • Sur le site “Prise de parole”, on trouve une liste de conseils pour des comédiens, des éléments intéressants également pour l’expression orale lors d’une présentation : la respiration, l’articulation, etc. Cette fiche est consacrée au soin à porter à l’expression orale mais ce site donne aussi des conseils en ce qui concerne sa gestuelle, le sourire, ses postures, etc.
      • Les auteurs de ce site soulignent également l’importance du silence lors des présentation orales. Le silence vous permet de reprendre votre souffle et laisse également l’opportunité à votre public de respirer. Selon nous, les silences ne sont pas négatifs, mais donnent à votre public le temps d’assimiler le contenu que vous présentez.
      • Fabien Renou (2012), dans un billet de blog du Journal du Net présente une vidéo de Lorenzo Pancino “Respirer pendant un discours” . En fin d’article vous y trouvez aussi d’autres vidéos intéressantes du même auteur : “S’exprimer distinctement”, “Captiver”, etc.
    2. Faites aussi attention aux tics verbaux
    • La page web “Réussir une présentation orale” (Gasquet, 2005) cite les conseils de Jean-Pierre Léglise : “Les “euh”, “donc” et autres “alors” polluent votre discours. L’orateur en est rarement conscient, mais les auditeurs entendent rapidement ces tics de langage. Pour les corriger, il faut les détecter, grâce à un enregistrement, et s’entraîner”. Avec de tels enregistrements, vous pourrez identifier vos tics et il vous deviendra plus facile de les éviter lors de vos présentations.
    • Les mêmes auteurs conseillent de placer des pauses et des silences pour s’aider à enlever ces tics.
    • Dans son blog, Nesma Houhou consacre la page “Les tics de langages : Comment les éviter lors de votre présentation ?” (2012, 22 novembre) à quelques conseils à propos des tics verbaux.

Evidemment, soigner votre expresion orale passe aussi par le vocabulaire que vous employez et son adaptation en fonction de votre public. Vous éviterez d’utiliser des termes trop spécifiques ou trop techniques. Faites simple pour éviter d’exclure certaines personnes de votre auditoire (Léglise, in Gasquet, 2005). Plus d’informations sont données à propos de cette adaptation dans la fiche d’activité “Adapter le contenu à la situation de présentation orale“.